20 Sep 2019
  • 20 sept. 2019 de 18:30 à 22:30
  • Lieu: 2 La Berthonnerie, 86160 Sommières-du-Clain
  • Dernière activité: 11 sept.

Vivre 6 mois dans l’espace, ce n’est pas un jeu.
Comment le corps humain est affectée par l’impesanteur.

Au cours de la conférence, j'apporterai à l'auditeur mes expériences depuis 12 ans de recherche avec plus de 50 astronautes qui ont été dans l'espace pendant 6 mois.

Pour mes expériences pour l'ESA, je teste les astronautes avant leur départ pour l'espace et plusieurs fois après leur retour sur Terre.
L’équilibre est examiné, mais aussi le cerveau. Les résultats sont très intéressants mais inattendus. Au cours de ma présentation, j'aborderai différents aspects des vols spatiaux. J'expliquerai aussi brièvement quels sont les défis pour l'avenir.

Resumé

Floris Wuyts est né le 8 avril 1963 à Wilrijk (Anvers) en Belgique. Il a étudié à l'Université d'Anvers en 1981 où il a obtenu son diplôme avec grande distinction en physique en 1985.

En 1991, Floris Wuyts a obtenu son doctorat en physique sur l'élasticité des vaisseaux sanguins. Il travaille depuis 1994 dans un service d'oto-rhino-laryngologie, d'abord à l'hôpital universitaire d'Anvers et récemment à l'Institut européen pour ORL-HNS-SBS de l'hôpital St Augustinus à Anvers. Il est devenu professeur titulaire à l'Université d'Anvers en 2002. Il enseigne actuellement la physique médicale, la physique et la biostatistique, ainsi que des sujets choisis dans les cours de neuroscience et de cardiologie. Pendant une décennie, il a participé au cours de médecine audiologique à l'University College de Londres. Il enseigne depuis 2011 au King's College de Londres dans le cadre du Master en physiologie spatiale et santé.

Il a plus de 220 articles et chapitres de livres, plus de 9000 citations et a un indice H de 34 selon Web of Science (2019) et Google Scolar. Floris Wuyts est superviseur du Laboratoire d'études d'équilibre et d'aérospatiale (LEIA), anciennement connu sous le nom d'AUREA.

Ses recherches se concentrent principalement sur le système vestibulaire dans toutes ses caractéristiques, développant et optimisant de nouvelles méthodes pour l'évaluation en profondeur de l'organe vestibulaire ainsi que pour comprendre la neuroplasticité et comment les signaux vestibulaires sont intégrés au niveau supérieur dans le cerveau. Il a supervisé 19 doctorats au cours des dernières années, tant sur des sujets fondamentaux liés à l'espace que sur des sujets cliniques vestibulaires, ainsi que sur l'orthophonie. L'indice de gravité de la dysphonie (DSI), largement utilisé dans le monde de l'évaluation de la voix, est son article le plus cité (Wuyts et al 2000). Wuyts a reçu le 1er prix du World Voice Consortium pour le meilleur article soumis en 1997 à Athènes.

Floris Wuyts et son équipe ont mené au début des années 2000 une étude pour la NASA pour étudier les contre-mesures pharmaceutiques contre le mal de l'espace. Depuis 2004, il a obtenu sa première bourse de l'Agence spatiale européenne pour étudier plus avant l'effet des médicaments sur les différentes parties du système vestibulaire. Depuis 2007, lui et son équipe ont commencé à tester le système vestibulaire et autonome des cosmonautes avant et après un vol spatial de longue durée pour le projet SPIN. https://www.nasa.gov/mission_pages/station/research/experiments/405.html

A ce jour (2019), plus de 50 cosmonautes ont été testés à Star City près de Moscou et à Koln (Allemagne).

Son équipe a été l'une des premières à démêler le lien entre le système autonome et le système vestibulaire chez l'homme. (Hallgren et al, Rapports scientifiques, 2015) De plus, ils ont été les premiers à montrer l'impact des vols spatiaux sur le cerveau humain grâce à l'utilisation de méthodes d'IRM de pointe fournissant des connaissances très novatrices sur le fonctionnement du cerveau humain. En octobre 2018, un article a été publié sur ce sujet dans The New England Journal of Medicine (IF=79), qui est la revue la mieux classée en médecine générale et la deuxième plus importante de toutes les revues scientifiques. https://www.esa.int/Our_Activities/Human_and_Robotic_Exploration/Research/Astronaut_brains_as_beacons_for_researchers

https://www.esa.int/esatv/Videos/2015/10/Astronaut_brain_study_Brain-DTI_on_parabolic_flight

Les connaissances et l'expertise acquises dans le cadre des différents projets de recherche sont non seulement bénéfiques pour les voyageurs spatiaux, mais aussi directement appliquées aux patients étourdis afin d'optimiser le diagnostic et le traitement. Récemment, il s'est concentré sur l'étude du cerveau à l'aide de méthodes d'IRM avancées liées aux vols spatiaux, à la désorientation spatiale ainsi qu'aux syndromes de vertige. Ensuite, l'étude de Mal de Debarquement et de l'Étourdissement Visuel Induit sont actuellement ses sujets d'étude.

Il tente de combiner la recherche fondamentale et la recherche clinique pour améliorer la qualité de vie du patient étourdi. En tant que tel, son outil - la prise d'histoire SO STONED - est un exemple de méthodes de reconnaissance des formes et de pratique clinique. Dans son livre Dizzy Me, il traite de 12 diagnostics de vertiges, avec une description précise de leurs critères de classification, tels que récemment établis par la Barany Society. Il est membre de 2 comités de la Barany Society pour la standardisation des diagnostics vestibulaires. Floris Wuyts cherche constamment à approcher le patient étourdi avec des outils basés sur la physique de base, la physiologie spatiale et la pratique clinique quotidienne.

Participation
5 Euros
Gratuit pour les membres de l'association

N'hésitez pas à me contacter pour réserver.

Les Observatoires du Clain
2 La Berthonnerie
86160 Sommières-du-Clain

tél 06 49 52 47 54

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Les Observatoires du Clain pour ajouter des commentaires !

Join Les Observatoires du Clain

Apollo 1969 - 2019, un pas sur la Lune

Le 4 octobre 1957, en plein milieu de la Guerre Froide, Roscosmos lance le premier satellite artificiel, Spoutnik. Cet évènement marque le début de la course pour la conquête de l’espace entre les Etats-Unis et l’URSS. Le 12 avril 1961, Youri Gagarine est le premier homme à effectuer un vol dans l’espace. C’est l’euphorie en URSS et l’angoisse en occident. Les années qui suivirent, les soviétiques collectionnèrent les exploits.

Depuis des décennies, l'homme, de nature curieuse, se demanderait s’il y avait des habitants lunaires. Dans le premier film de science-fiction "Le voyage dans la Lune" 1902, George Mélies, donne une possible réponse. 
Il y eut de nombreuses autres réponses.

le Président John Kennedy annonce, le 12 septembre 1962, les missions Apollo vers la Lune.

Enfin, le 20 juillet 1969, Apollo 11 se pose sur la Lune. Neil Armstrong est le premier  homme sur la Lune. Les États-Unis ont remporté le premier tour de la course à l'espace.

50 ans après, ce premier pas sur la lune, la terre se souvient …
"Les observatoires du Clain" s'invite et vous invite à la fête du
20 mars jusqu'au 20 septembre 2019

Nuits sous les étoiles

Les Observatoires du Clain à L'abbaye de la Réau

 

Abonnez-vous à notre newsletter

* indicates required
/ ( mm / dd )
 

La Lune

Les Observatoires du Clain | 2 La Berthonnerie | 86160 Sommières-du-Clain | France | Tél : +33 6 49 52 47 54